Gallerie photos

christian louboutin pas cher chaussures louboutin louboutin homme louboutin pas cher louboutin prix casque beats pas cher beats pas cher ecouteur beats
christian louboutin pas cher chaussures louboutin louboutin homme louboutin pas cher louboutin prix casque beats pas cher beats pas cher ecouteur beats

Phoca Facebook Comments

Depuis quelques temps, certains sportifs (coureurs ou et marathoniens en particulier) s'entrainent à jeun. De cette technique qui se fonde sur le métabolisme et se retrouve donc au coeur des débats, il s'agit de connaitre avantages et inconvénients. Après un jeune de 10 çà 12 heures, les réserves de glycogène de notre fois sont réduites voire épuisées, ce qui conduit à l'utilisation d'une nouvelle source d'énergie, les graisses (lipides). Ainsi une scéance à jeun favorisera la consommation de graisses; cependant, cela nécessite entre autre un sommeil de bonne qualité et une absence de fatigue. De plus il faut effectuer des séances appropriées afin de favoriser l'utilisation de ces graisses donc l'affutage.

Attention: la mise en place de cette technique comporte des risques dont le plus connu est l'hypoglycémie.

Il faut alors jouer sur l'apport de glucides la veille de la sortie, afin d'avoir de l'énergie en réserve, et boire sucré en cours de séance. On peut aussi prendre des protéines, en général très sollicitées dans ce cadre. Ces séances seront limitées et contrôlées car elles entraînent très fréquemment la survenue de fatigue.

Phoca Facebook Comments

Sport et vin les croyances et la réalité

Le vin donne des forces. Combien de fois nous avons vu le cliché du travailleur de force se refaisant une santé grâce à sa bouteille de vin à la portée de main. Ces images ont générées une croyance qui veut que le vin donne des forces. Désolé, mais les calories apportées par l'alcool de vin (7 kcal/g soit 2 fois plus que le sucre) ne sont pas utilisées pour le travail physique car le muscle ne reconnaît pas cette substance comme énergétique. Pour la plupart, les calories alcooliques sont dévouées au stockage des graisses de réserve.

Le vin déshydrate. C'est vrai.  Comme tous les alcools d'ailleurs. C'est une des premières causes de la fameuse gueule de bois après un week end arrosé. Tout excès alcoolisé provoque une déshydratation cellulaire avec des maux de tête. Pour lutter, boire est la première recommandation. De l'eau bien entendu, qu'elle soit minérale, de source...

Le vin antioxydant. Oui c'est le champion des antioxydants. Grâce à sa richesse en polyphénols liée à son mode de vinification, et à leur action puissamment antioxydante, le vin rouge est en effet un allié de votre santé. Il agit d'abord avec certitude pour un coeur en pleine forme. C'est le meilleur atout du vin rouge ! Les propriétés des polyphénols pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires sont désormais bien étayées. Ainsi contrairement aux autres alcools, considérés comme un facteur de risque, le vin rouge possède un statut d'exception. Il faut tout de même préciser que les polyphénols mis en avant dans le vin se trouvent naturellement à la base dans le raisin, notamment la peau.

Phoca Facebook Comments

Les grands froids sont arrivés. Pour cette période hivernale voici quelques trucs pour vous permettre de sortir et de s'alimenter même quand le mercure est proche de zéro.

L'alcool ne réchauffe pas. L'alcool est inefficace pour lutter contre le froid malgrès certaines idées reçues. En réalité après une sensation fugace de bien être, survient un refroidissement encore plus pénible de tout le corps. Cet accroissement de l'iirigation sanguine de la peau, qui amène une perte de chaleur, se fait aux dépends de la vascularisation des muscles qui se trouvent ainsi pénalisés dans leur aptitude à l'effort.

Boire plus d'eau dans le journée. L'exposition au froid augmente les besoins énergétiques mais aussi de manière importante les besoins en eau.  Cela est moins évident puisque l'on transpire moins l'hiver. L'hiver, l'élimination de la chaleur corporelle produite par l'effort, s'élimine par contact de la peau avec l'air frais environnant. Il faut donc boire de 3 à 4 litres par jour, de préférence chaud. Attention en ce qui concerne le thé: il provoque une élimination plus rapide et plus importante en eau et en sels minéraux (c'est la même chose pour le café), des sorte qu'il est préférable d'en limiter la consommation au petit déjeuner et éventuellement dans le bidon pour la sortie cycliste.

Concentrer votre boisson énergétique. La respiration d'air froid et sec déshydratant l'organisme, il importe d'absorber régulièrement une boisson énergétique. Cependant, les pertes hydriques et leur remplacement étant quand même moins importants que par temps ensoleillé, la concentration en sucres sera quant à elle plus conséquente et passera de 30 g à 80 voir 100 g par litre, dans la mesure où la quantité totale de carburant pour une sortie cycliste augmentera légèrement par temps froid.

Une alimentation en cours d'effort est également nécessaire car elle favorise la production de chaleur par l'organisme. A ce sujet, les glucides, en raison de la vitesse de leur utilisation par les cellules musculaires et cérébrales sont plus efficaces en roulant que les graisses et surtout les protéines.